La laïcité

La phrase du jour nous est, une fois encore envoyée par Michel Sparer de Québec et elle est particulièrement d’actualité en ces périodes de développement des intégrismes de tous bords.

« Un citoyen demande des comptes, un croyant ne le fait pas.

« Il est plus facile, plus rentable pour une dictature de transformer un citoyen en croyant que de transformer un croyant en citoyen. » 

Kamel DAOUD né le 17 juin 1970 à Mesra en Algérie est écrivain et journaliste algérien d’expression française. Vous trouverez, comme chaque fois, plus d’informations sur WIKIPEDIA.

La phrase est sortie de son contexte (l’Islam et les islamistes) parce que je la trouve particulièrement appropriée aujourd’hui.

Quand on voit des hommes et des femmes politiques s’emparer de la religion pour en faire un argument électoral, il y a moyen de se poser des questions qui pourraient fâcher.

Quand on voit nos démocraties se transformer tout doucement en dictature. On ne peut s’empêcher de s’inquiéter de notre devenir !!!

Pour la petite histoire, je vous propose de lire cet article à propos de Christine Boutin qui implore François Fillon de ne pas visiter le salon de l’agriculture ce mercredi pour la raison que ce dernier mercredi était mercredi des cendres et que, pour tout chrétien, le mercredi des cendres marque le début du carême… période de jeûne obligatoire ; elle proposait qu’il visite le salon plutôt le mardi gras (voir ici)

Je vous souhaite un bon samedi et un bon weekend mes amis.

 

Intelligence Artificielle & Algoritmes

L'intelligence artificielle nous gouverner-t'elle un jour ?

Ceux qui me connaissent savent que je suis très attentif à l’évolution, disons-le asymptotique, de l’Intelligence Artificielle (IA) et à la surveillance que nous devons imposer au développement pas toujours contrôlés des algorithmes et de leur utilisation par des puissances (les GAFA (*), NATU (**)et autres BATX (***)) qui dépassent les Etats.

Je vous propose de visionner cette conférence de Laurent Alexandre à la table ronde du 19 janvier sur l’Intelligence Artificielle au Sénat en France.

Laurent Alexandre
Laurent Alexandre

Accrochez-vous, ce n’est pas toujours simple et il faut parfois revenir un peu en arrière pour tout comprendre.

Cela étant, cette conférence interpelle toutes celles et tous ceux qui, de près ou de loin, sont concernés par l’évolution des métiers, de la formation ou de l’enseignement et de l’emploi.

Et vous êtes beaucoup plus nombreux que vous ne le pensez.

Voir la vidéo ici 

A bientôt pour de fructueux échanges mes amis.

 

(*) GAFA : Google, Amazone, Facebook et Apple géants américains de l’Internet.

(**) NATU : Netflix, Airbnb, Tesla et Uber des nouveaux centres de pouvoir mondiaux

(***) BATX : Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi qui sont les géants chinois de l’Internet, équivalents des GAFA américains

La phrase du jour ce 5 février 2017

Une fois encore, je vais chercher mon inspiration de l’autre côté de l’Atlantique, au Québec, auprès de mon ami Michel Sparer :
« Quand l’ignorance se prend pour la tolérance, la pensée démissionne. »

Chahdortt DJAVANN, intellectuelle et romancière, au journal de France Culture, le 6 janvier 2017 à 12h30

Elle est née en 1967 en Iran est de nationalité française et vit depuis 1993 à Paris où elle a étudié l’anthropologie. (source WIKIPEDIA que je vous propose de lire pour constater combien est riche la personnalité de cette auteure).

Dans notre monde de plus en plus complexe (*), il est normal de ne pas tout savoir, d’être ignorant.

La tentation est alors grande d’accepter les choses telles qu’elles semblent être dans leur normalité et de ne plus chercher à comprendre (« c’est comme cela, c’est normal, c’est trop compliqué à comprendre,… » .

Et aussi de masquer notre incapacité à prendre une position fondée sur une parfaite connaissance des choses  par une tolérance de façade (« Moi j’accepte et je respecte les différences culturelles, de religion, … »).

Ne laissons jamais notre pensée démissionner. C’est loin d’être simple, cela demande des efforts de tous les instants ; mais le bien vivre ensemble est à ce prix : dans une volonté farouche et continue de comprendre de mieux en mieux l’autre, les autres.

Merci à Michel Sparer pour cette réflexion

Bonne soirée mes amis.

Ce soir, pour soutenir la réflexion, Adriano Celentano, musique sympa.

 

(*) notre monde est complexe, pas compliqué, comme je l’ai déjà expliqué.Ce qui est compliqué peut toujours trouver une solution, ce qui est complexe implique une connaissance holistique des problèmes et de leurs multiples imbrications.