Innover : plus que jamais une nécessité absolue

Bonsoir mes amis,

La veille que je mène sur Internet m’a permis de trouver un article, light il est vrai, sur l’absolue nécessité pour les entreprises de se placer dans une attitude dans laquelle l’innovation se trouve au chœur de leur schéma de développement.

Cette analyse est publié par Ernst & Young dans le journal l’Echo. Vous en trouverez le contenu en cliquant ici.

Six méga tendances sont aux sources de cette révolution :

  1. L’entrepreneuriat a le vent en poupe : il ne fait plus de doute pour personne (en tout cas dans une large partie des analystes et économistes) que le salariat tel que nous le connaissons (contrat à durée indéterminée par exemple) pourrait vivre ses dernières années. Ou peut être, vu par l’autre bout de la lorgnette, ceux qui peuvent mettre en évidence leur esprit d’entreprise tant au sein des entreprises (dans ce cas on parle d’intrapreneuriat) que dans la création de leur propre emploi, la création ou la reprise d’une entreprise auront sans conteste de meilleures chances de participer au développement de leur monde et de notre monde.
  2. La santé fait peau neuve : un médecin devient un bon médecin dans la mesure ou il (elle) a accumulé de l’expérience et ou, sur base d’un grand nombre d’observations, il (elle) est capable de poser un ‘bon’ diagnostic. Par ailleurs, c’est sa connaissance du monde des médicaments qui lui permet d’adapter au mieux la médication au diagnostic posé
    La médecine de demain reposera largement sur les Big Data… cet ensemble de données collectées via les ordinateurs ‘wearable’ qui vont communiquer en permanence des informations sur notre état de santé à des centres de collectes de données qui pourront informer, en temps réel, des centres de secours de la moindre évolution ‘anormale’ de notre état de santé.
    Pour les pays en développement, cette évolution technologique représente sans aucun doute une formidable évolution pour l’amélioration de l’état de santé des populations.
    Je vous propose de visionner à ce sujet cette conférence du Docteur Laurent Alexandre (elle dure près d’une heure).
  3. L’avenir sera numérique : Je pense qu’il n’est pas besoin de prononcer de longs discours pour affirmer que ceux qui seront en capacité de maîtriser le numérique dans leur boulot disposeront de plusieurs longueurs d’avance sur les autres.
    Les gouvernements ne s’y sont pas trompés, avec par exemple la Wallonie qui propose le Plan Marshall 4.0 entièrement dédicacé au numérique, le Gouvernement français qui propose son plan pour numériser la France.
    Et, de toute manière, les entreprises collectent, via les réseaux sociaux, des masses énormes de données qui leur permettront de cibler au mieux leur stratégie vers la clientèle.
    Enfin, s’il était encore besoin de vous convaincre, visionnez cette séquence du journal de RTL qui annonce l’augmentation de la capacité de stockage de l’information par GOOGLE sur leur site de Saint-Ghislain.
  4. La mondialisation dope les pays émergents : que ce soit en Afrique mais même aussi en Chine ou dans les autres pays émergents, la demande va en s’accélérant et les start-ups s’engouffrent dans ces nouveaux marchés avec, à la clé, des retombées pour nos pays industrialisés.
    Les devices coûtent de moins en moins chers, les objets connectés sont de plus en plus nombreux.. Très bientôt, plus aucun pays n’échappera à cette contagion. Des développements phénoménaux en perspective.
  5. Une urbanisation galopante : je vous propose de réaliser une recherche sur le vocable de « smart cities » (je l’ai fait pour vous : voyez par exemple cet article sur Wikipedia ou encore celui-ci sur le site du journal ‘LesEchos.fr’,… mais il y en a beaucoup d’autres) . Alors que la fin du siècle passé a vu un exode des populations de nos pays riches vers la campagne, on constate aujourd’hui un retour en masse vers les villes. Cela ne manquera pas de poser à terme des problèmes majeurs en terme du ‘vivre ensemble’.
    Une gestion des villes au plus près des besoins de ses habitants va devenir  un impératif majeur si nous voulons réussir la grande mutation des années à venir.
    Et cette gestion ne pourra se concevoir sans l’apport des multiples données et de leur traitement.
  6. Une gestion innovante de notre planète : Bon, ici non plus, je n’inventerai rien de particulièrement original en affirmant qu’il nous faudra trouver des solutions nouvelles à des problèmes dont nous ne soupçonnons pas encore l’existence. Notre avenir dépend étroitement de notre capacité à imaginer.

Ces six méga tendances vont impacter fortement notre devenir. Nous devons en être conscients et nous adapter à cette évolution inéluctable.

Nous devons impérativement trouver des solutions originales et innover.

C’est notre défi dès demain matin.

Parlons-en.

Bonne soirée mes amis

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.