La course à la puissance… too much !!!

Bonsoir mes amis.

Quelques jours sans la moindre publication…

Pas d’inquiétude, je suis toujours là mais la fin de ma carrière professionnelle, les actes de vente et d’achat, le déménagement (en attendant le suivant) et aussi un peu de congés m’ont un peu empêché d’écrire.

Les événements de Bruxelles m’incitent à réfléchir, encore et encore, à essayer de comprendre et peut-être de partager ces réflexions. J’ai donc commencé à lire le livre de Gilles KEPEL avec Antoine JARDIN intitulé ‘Terreur dans l’Hexagone – Genèse du djihad français’. J’espère vous en parler un peu plus tard.

Ce soir, c’est la lecture d’un article publié dans Industrie et Technologies qui a attiré mon attention ; pour le lire en entier, vous pouvez suivre ce lien.

Il traite de la capacité des ordinateurs et, plus précisément, du plus gros calculateur d’Europe qui est la propriété du groupe TOTAL ; il est un outil d’aide à la décision pour l’exploitation et la gestion des champs pétrolifères exploités par TOTAL.

Cet ordinateur dispose d’une puissance de 6,7 PétaFlops !!! soit un triplement de la puissance précédente plafonnée à 2,3 Pétaflops !!!

Un Flops est une mesure de la vitesse d’un système informatique.

Pour nous donner une idée de ce que représente cette puissance de 6,7 PétaFlops, je vous propose de trouver un tableau qui donne une idée du niveau où nous sommes…

… et où nous allons :

Unité de performance des processeurs
Nom FLOPS
YottaFlops 1024
ZettaFlops 1021
ExaFlops 1018
PétaFlops 1015
TéraFlops 1012
GigaFops 109
MégaFops 106
KiloFlops 103

Le processeur d’un ordinateur actuel de base est de l’ordre de 10 GigaFlops. L’ordinateur de TOTAL est donc 100.000 fois plus puissant qu’un ordinateur ‘normal’.

Bon, sans doute que je ne possède pas toutes les informations et que je pourrai être contredit par des spécialistes éminents.

Et il s’agit à ce stade d’ordinateurs numériques… La génération des ordinateurs quantiques est prête et se développe… il en existe déjà l’un ou l’autre qui travaillent dans le monde ; ils sont créés notamment par la société canadienne D-Wave Systems.

Et l’article que le Times lui a consacré :

À la différence d’un ordinateur classique basé sur des transistors qui travaillent sur des données binaires (codées sur des bits, valant 0 ou 1), le calculateur quantique travaille sur des qubits dont l’état quantique peut posséder plusieurs valeurs.Vous trouverez plus d’information sur le site WIKIPEDIA.

Voilà une autre explication peut-être un peu plus simple empruntée à ‘Sciences et Avenir’ dont vous pouvez retrouver l’intégralité en suivant ce lien.

Et plus loin :

« avec des bits classiques, on ne peut faire qu’un calcul à la fois, c’est très différent avec les qubits. Avec 300 qubits, on peut faire 2.300 calculs en même temps!« , précise Alexandre Blais, de l’université de Sherbrooke (Canada). Soit un nombre gigantesque à 91 chiffres ! Ce qui revient à dire que pour le même calcul complexe, là où un ordinateur classique mettrait 2300 secondes — un temps égal à plus de cinq fois l’âge de l’Univers — son cousin quantique y passerait 600 secondes soit 10 minutes.

Personnellement, j’en ai le vertige !!!

Et je suis personnellement convaincu que la plupart de nos problèmes peuvent se résoudre moyennant des calculs mathématiques simples… Quand nos possibilités de calcul seront illimitées… Plus rien ne sera impossible !!!

Comment allons-nous intégrer cette formidable course à la puissance ???

Qu’allons-nous en faire ???

Quels seront nos objectifs ???

Demain sera ce que nous déciderons d’en faire.

C’est un formidable défi qui s’impose à nous.

Il suffit de décider de ce que nous voulons.

Bonne nuit mes amis.

En écrivant ces lignes, je suivais aussi l’émission proposée par France 5 « Il m’a appelée MALALA » … Le courage à l’état pur.

Vous pouvez retrouver plus d’information ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.