La pensée du jour de ce mardi 7 juillet

Je vous ai dit que mon ami Michel Sparer de Québec m’envoyait chaque jour une réflexion sur l’actualité.

Aujourd’hui, je voudrais vous relayer des phrases extraites de l’œuvre de Pierre Corneille (Horace, Acte I, scène 1) :

 

[box] […] Arrête et considère

« Que tu portes le fer dans le sein de ta mère.

« Tourne ailleurs les efforts de tes bras triomphants,

« Sa joie éclatera dans l’heur de ses enfants ;

« Et se laissant ravir à l’amour maternelle,  »

« Ses vœux seront pour toi si tu n’est plus contre elle »[/box]

Et si on transformait les personnages de Sabine (l’Europe) et de Horace (le gouvernement grec et, finalement, tous ceux qui ne pensent pas comme l’establishment technico-financier).

Ces phrases datant de 1640 sont sans doute d’une cruelle actualité.

Bonne soirée mes amis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.