La phrase du jour

Merci à Michel Sparer de Québec de m’avoir envoyé cette phrase particulièrement d’actualité.

«  Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas.

Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse. »

Albert Camus, discours de réception du prix Nobel, le 10 décembre 1957.

Bon dimanche mes amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.