La phrase du jour ce 5 février 2017

Une fois encore, je vais chercher mon inspiration de l’autre côté de l’Atlantique, au Québec, auprès de mon ami Michel Sparer :
« Quand l’ignorance se prend pour la tolérance, la pensée démissionne. »

Chahdortt DJAVANN, intellectuelle et romancière, au journal de France Culture, le 6 janvier 2017 à 12h30

Elle est née en 1967 en Iran est de nationalité française et vit depuis 1993 à Paris où elle a étudié l’anthropologie. (source WIKIPEDIA que je vous propose de lire pour constater combien est riche la personnalité de cette auteure).

Dans notre monde de plus en plus complexe (*), il est normal de ne pas tout savoir, d’être ignorant.

La tentation est alors grande d’accepter les choses telles qu’elles semblent être dans leur normalité et de ne plus chercher à comprendre (« c’est comme cela, c’est normal, c’est trop compliqué à comprendre,… » .

Et aussi de masquer notre incapacité à prendre une position fondée sur une parfaite connaissance des choses  par une tolérance de façade (« Moi j’accepte et je respecte les différences culturelles, de religion, … »).

Ne laissons jamais notre pensée démissionner. C’est loin d’être simple, cela demande des efforts de tous les instants ; mais le bien vivre ensemble est à ce prix : dans une volonté farouche et continue de comprendre de mieux en mieux l’autre, les autres.

Merci à Michel Sparer pour cette réflexion

Bonne soirée mes amis.

Ce soir, pour soutenir la réflexion, Adriano Celentano, musique sympa.

 

(*) notre monde est complexe, pas compliqué, comme je l’ai déjà expliqué.Ce qui est compliqué peut toujours trouver une solution, ce qui est complexe implique une connaissance holistique des problèmes et de leurs multiples imbrications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.