La phrase du jour

«  Une fortune est plus à l’abri dans une tête que dans un sac. » 

Félix Leclerc 1914-1988 poète et chanteur québécois qui a écrit, justement

«  Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé... »

 

Mon ami, Michel Sparer dont je vous ai déjà beaucoup parlé, m’envoie ce matin cette phrase de Félix Leclercq en évoquant la situation de ces milliers de migrants qui traversent l’Europe dans l’espoir de se réserver un avenir meilleur.

Je vous livre ses phrases que j’apprécie beaucoup et que je vous invite à réfléchir :

En pensant à ces centaines de milliers de malheureux – nécessairement courageux –  qui ont quitté la Syrie et toutes les zones ravagées et qu’on voit errer dans une Europe paralysée, hésitante…qui se réunira…dans 2 semaines… On peut toujours se rassurer au souvenir des 110 000 Vietnamiens accueillis au Canada en 1985. Environ 35 000 à Montréal, 10 000 à Québec, arrivés d’un seul coup, en plein hiver, en pleine récession et qui 6 mois plus tard avaient pratiquement déserté les bureaux qui distribuaient à chacun un chèque tous les 15 jours.

Et il continue sur un ton que je ne peux qu’approuver :

En attendant que l’Europe se soit entendue, au moins sur la hauteur de ses clôtures, rappelons-nous de ce côté-ci de l’Atlantique ce qui est écrit sur le socle de la Statue de la Liberté à New York, cadeau de la France à l’Amérique:

«  …Donne-moi tes pauvres, tes exténués, Qui en rangs pressés aspirent à vivre libres, Le rebut de tes rivages surpeuplés, Envoie-les moi, les déshérités que la tempête m’apporte. J’élève ma lumière et j’éclaire la porte d’or. »

Emma Lazarus, poétesse américaine, 1849-1887

Je remercie nos amis Québécois de comprendre la situation que vivent les européens (j’allais écrire les ‘peuples’ européens mais c’était sans doute offrir trop d’honneur aux éléments séparatistes qui ne nous aident pas dans la construction difficile de notre devenir commun) et de nous inciter à trouver la juste attitude de bienveillance et d’empathie qui devrait nous animer dans cette crise majeure.

Demain est un autre jour, espérons qu’il nous apportera la sagesse pour affronter cette crise difficile.

Bonne nuit mes amis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.