La saison des vendanges (suite)

Voilà, cette après-midi j’avais décidé d’aller chercher du vin.

Bien évidemment, je suis allé chez Al Couderc (voir mon post précédent ).

Comment mieux choisir son moment, ils étaient en phase de ‘décuvage’

Quèsaco ? (expression provençale… pas loin de chez nous)

Pour rappel, lors de la vendange, les grappes sont mises dans une cuve.

Les premiers jus extraits donneront les vins rosés.

Les grappes restent dans la cuve durant une période déterminée par le vigneron, c’est là que se révèle tout son art.

Tous les jours, des contrôles gustatifs (peut-être les plus importants) mais aussi de température, de taux d’alcoolémie (comme les gendarmes sur la route …) et puis un jour, il faut décuver.

Il s’agit, après avoir transféré le jus dans une autre cuve, de sortir le moult et de le presser pour en tirer les dernières gouttes ; elles seront, elles aussi, transférées dans une autre cuve.

La ‘fabrication’ du vin est une alchimie délicate qui nécessite le maximum d’attentions.

Cette après-midi, il m’a été donné de participer à l’opération. Voici quelques photos.

La mise au pressoir

Les raisins sont récoltés au sortir de la cuve et versés dans le pressoir ; je vous en ai déjà expliqué le fonctionnement dans mon précédent post.

 

 

Voici une vidéo de la presse en action. Fabien Rouffiac, vigneron, élimine les petits déchets qui ne doivent pas se retrouver dans le jus.

Pour les amoureux de belles mécaniques anciennes, le pressoir dont question date des années soixante, il est composé d’une vis sans fin à double pas, un pas gauche et un pas droit… technique astucieuse. Il y a aussi un régulateur de pression qui évite de trop presser le raisin et d’écraser les pépins (pas trop bon pour la qualité du vin). Voici une courte vidéo en gros plan du travail de cette vis sans fin.

Au moment de les quitter, je veux leur serrer la main… Christian et Fabien me montrent leurs mains… toutes rouges… « ce sont des mains de vignerons, il faudra du temps pour leur rendre leur couleur ‘normale’.

J’aime toujours autant le vin.

Bonne nuit mes amis et merci à l’équipe de Al Couderc, cela me fait de plus en plus plaisir de m’intégrer dans cette magnifique région du Sud-Ouest.

J’espère vous faire découvrir bientôt d’autres richesses de notre nouvel environnement.

Bonne nuit mes amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.