Bricolage du dimanche

Dans mon atelier

Depuis que j’ai terminé le dernier plafond qui manquait à cette splendide maison, je suis un peu en manque de motivation…

D’abord, je suis allé chez Carlier Bois, mon fournisseur pour ce qui concerne l’outillage et le bois. Des gens qui maîtrisent leur métier et qui vendent de la qualité.

J’ai décidé de passer à autre chose que le sapin et j’ai acheté du chêne… Pas bon marché, une planche de 20 par 120 sur mettons 800 mm … = 9 euros. Bon, il faut ce qu’il faut ; j’en ai acheté 2….. = 18 euros !!!20151206_112711

Alors, j’ai passé quelques heures dans mon atelier sans objectif particulier… C’est parfois une bonne idée pour avancer.

  1. Je voulais créer un serre-joint ‘à plat’, à l’image des serre-joints FESTOOL qui coûtent bonbon.
    J’avais déjà fait un test…
  2. Je voulais aussi créer des écrous en bois.

Alors, allons-y :

Le serre-joint :

20151206_112322 20151206_183247

Les voilà en jaune et en noir… en pressant le pistolet, on fait avancer le bois au bout de la tige de pression et on arrive à caler une pièce à travailler… Voici le résultat.

20151206_112502

Les écrous en bois :

Pas facile…

  • d’abord, repérer la découpe à la scie cloche,
  • ensuite, percer des trous avec une grosse mèche, c’est ce qui permettra d’assurer la préhension :

20151206_121717

  • En fin, finaliser la découpe à la scie cloche et poncer, poncer, poncer et poncer encore pour assurer une bonne prise de main.

Voilà ce que cela donne :

20151206_112602

Tige filetée de 8.

Cela permet de fixer l’établi.

20151206_183256

ou toute autre utilisation :

20151206_183307

Le tout étant enduit d’huile…

Je suis bien évidemment à votre disposition pour toute information.

Bonne soiré mes amis.

Mon établi… enfin

Cela fait maintenant un grand moment que je réfléchis et travaille à la mise au point d’un établi pour mon atelier…

Les contraintes : adaptable, transportable (au moins dans la remorque), déplaçable (je n’ai malheureusement pas des quantités de m²), permettant d’avoir les outils essentiels à portée de la main, essentiellement à utilisation de menuiserie (je sais, je déteste la plomberie et en plus, je ne sais pas souder… alors, il me reste le bois),…

J’ai regardé beaucoup de vidéos sur YouTube et j’ai vu plein de choses sympa… Alors, je me suis lancé.

Je dédie cet article à mon collègue et néanmoins ami Jean-François R. avec qui j’ai partagé des conversations et des plans… Je sais qu’il est intéressé… clin d’œil à lui.

L’idée de base : créer quatre étagère d’une hauteur de +/- 85 cm roulettes comprises de manière à ce que le plan de travail soit approximativement à 90 cm (hauteur confortable pour travailler debout).

Cela faisait un grand moment que je voulais travailler avec le système 32… Pour ceux qui ne le connaissent pas, le système 32 est celui que l’on trouve généralement dans les armoires, 32 mm est le pas entre deux trous et ces trous, d’un diamètre de 5 mm sont situés à 37 mm du bord de la planche… d’autres lignes de trous doivent se trouver à 32 mm de la rangée précédente. Toutes les quincailleries des meubles (serrures par exemple) respectent ces standards (bon, je sais, il a encore été battu ce week-end – je parle du club de foot évidemment).

J’ai donc commandé un petit outil que j’ai trouvé chez Wolfcraft… assez sympa, le voici.

20150905_104904

Sa manipulation nécessite un peu de dextérité mais est finalement très simple, il suffit de déplacer le gabarit d’un trou à chaque fois.

Donc, première étape, monter quatre étagères en MDF de 18 mm ; voici les dimensions : hauteur : 865 mm, profondeur : 40 mm, largeur : 436 mm (je tiens les cotes précises à la disposition de ceux qui le souhaitent).

Voici les éléments nécessaires pour assembler les étagères :

20150905_103340

Les planches latérales, la plaque de fond (multiplex de 3 mm collée et fixée à la cloueuse pneumatique), trois glissières, roulettes – deux à frein et deux libres-, plaques intérieures et vis euro).

Tous les trous des plaques supérieures sont d’un diamètre de 20 mm (le diamètre extérieur d’un tube électrique) et sont utilisés pour fixer différents outillages, nous le verrons plus tard.

Bon, j’avoue, ma scie circulaire n’étant plus de toute première fraîcheur, j’ai fait scier les plaques chez Carlier à Namur puisque d’une part leur scie à panneaux  est d’une très grande précision et le surcoût est minime par rapport au travail nécessaire.

Les vis utilisées sont des vis euro d’un diamètre de 5 mm :

20150905_103327

Pour les glissières des tiroirs, j’ai choisi des glissières de 300 mm qui sortent complètement, cela permet la sortie totale de la plaque et d’ouvrir complètement les caisses à outils qui sont de type ‘Systainer’.

Première étagère :

20150905_102402

Les caisses à outils sont numérotées de 1 à 3 en fonction de la fréquence d’utilisation des outils qu’elles contiennent… la première, contenant les outils les plus fréquemment utilisés étant, comme vous l’aurez deviné, au-dessus de l’étagère, à portée de la main.

Les trois étagères suivantes :

20150913_105633

Vous constaterez au passage que je n’ai pas mis de glissière pour toutes les plaques… certaines reposent simplement sur des ergots.

La plaque supérieure de l’établi est entièrement percée de trous de 20 mm (espacé de 100 mm) mais aussi de lumières qui permettent de placer des serre-joints destinés à immobiliser les pièces au centre de l’établi. Elle est huilée.

20150920_180836

Enfin, une plaque (multiplex de 3 mm), elle aussi huilée, peut venir se placer sur le dessus quand on travaille avec de petites pièces (vis par exemples) pour éviter qu’elles ne passent par les trous.

20150920_182521

Un bloc multiprise vient compléter la structure, il est placé n’importe où puisque attaché par des bouts de tuyau électrique et comporte un interrupteur qui coupe l’alimentation à la fois de la machine en service et de l’aspirateur à poussières.

20150920_180931 (1)

L’établi peut être utilisé en version ‘déployée’ ce qui permet d’utiliser un maximum de surface et les outils principaux sont alors directement et facilement accessibles :

20150920_180816

Ou en version ‘ramassée’ qui utilise moins d’espace (utile pour le rangement de l’établi notamment) :

20150920_182406

Je suis pas peu fier de cette réalisation et surtout, je pense que je serai plus efficace dans mes bricolages.

A très bientôt mes amis.

ps : si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à m’envoyer un message.

A oui, j’oubliais de vous dire, cette réalisation m’a donné des idées pour d’autres projets… je vous en reparlerai :-).