Le mot du jour : APORIE

APORIE (nom féminin venant du grec ‘aporia’ absence de passage, difficulté, embarras)

Voici une image qui illustre bien la situation :

10116-uomo-al-bivio-72_JPG-1

J’ai trouvé ce mot dans le livre de Yanis Varoufakis ‘Le Minotaure planétaire’ page 33.

Remise dans son contexte :

« Rien ne nous humanise plus que l’aporie – cet état d’intense perplexité dans lequel nous nous trouvons projetés lorsque nos certitudes tombent en pièces, lorsque soudainement nous nous retrouvons dans une impasse, ne sachant pas comment expliquer ce que nos yeux sont en train de voir, ce que nos doigts sont en train de toucher, ce que nos oreilles sont en train d’entendre.

« Lors de ces rares moments, alors que notre raison lutte vaillamment pour comprendre ce que nos sens nous rapportent, notre aporie nous confère toute l’humilité nécessaire pour disposer notre esprit à entendre les vérités qui étaient auparavant insoutenables.

« Et lorsque l’aporie lance ses filets au loin pour attraper dans ses rets l’ensemble de l’humanité, nous savons que nous nous trouvons à un moment très spécial de l’Histoire.

« Septembre 2008 était tout justement un tel moment. »

Vous trouverez plus d’informations en consultant notamment Wikipédia.

Se trouver en situation d’aporie peut alors, et c’est hélas très souvent le cas, amener à une attitude de déni de la réalité et à se retrancher derrière des convictions établies à défaut qu’elles soient pertinentes alors que ce devrait être tout l’inverse… se mettre dans une position de réceptivité et de dialogue dans la plus grande bienveillance envers celles et ceux qui ont un autre avis que nous.

Mais cela nous impose la plus grande humilité devant des situations complexes.

Bon dimanche mes amis.