La phrase du jour (J-256)

Un de mes collègues qui a suivi mes publications tout au long de l’été et que nous appellerons Chr.NT  pour respecter son anonymat mais qui se reconnaîtra, me suggère cette phrase qui exhale toute sa saveur quand on est, comme moi, proche de la pension et donc dans une articulation entre le passé et l’avenir.

Je vous propose d’y penser un peu, quant à moi, elle me plaît beaucoup :

 » HIER fait partie de l’histoire. DEMAIN demeure un mystère. AUJOURD’HUI est un cadeau. c’est pour cela qu’on dit que c’est un PRESENT « .

Auteur inconnu

Bon, c’est d’autant plus beau que l’on peut s’approprier la chose sans risquer un procès pour utilisation abusive des droits d’auteur.

Pour ce qui me concerne, je suis entièrement en phase avec cette phrase (pas mal d’être en phase avec une phrase !!!) :

  • « Hier fait partie de l’histoire » : et je peux vous dire que c’est étonnant de voir comment les souvenirs resurgissent quand on se trouve à un  tournant important de sa vie… cela ne m’étonne pas que certaines personnes écrivent beaucoup quant elles sentent que les choses commencent à leur échapper tout doucement. Et puis, ne dit-on pas qu’écrire est une manière de s’exprimer sans être interrompu (Jacques Mercier).
  • « Demain demeure un mystère » : cette partie de l’aphorisme fait partie des évidences… et j’aime les évidences parce qu’elles n’obligent pas à réfléchir… Cela étant, je pourrais ajouter cette phrase de Charles F. Kettering qui dit : « L’avenir m’intéresse car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours ».
  • Et donc j’essaie, tous les jours, de trouver de quoi m’émerveiller même si, actuellement, rien ne nous y incite.

Alors, pour reprendre cette phrase de Antonio Gramsci que j’ai déjà citée dans un autre texte :  » J’ai le pessimisme de l’intelligence et l’optimisme de la volonté ».

Et j’ai volontairement décidé d’être optimiste.

Bonne nuit mes amis.

 

La phrase du jour de Antonio Gramsci

Antonio Gramsci - 1860-1937

« Il faut allier le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté »

Antonio Gramsci

Aujourd’hui, des centaines de choses se passent qui n’incitent guère à l’optimisme (alors, en vrac, pour la seule journée d’aujourd’hui et sans prétendre à l’exhaustivité) :

  • la dévaluation du Yuan chinois et l’incertitude des bourses et du monde économique qui ne sait pas ce que cette décision va entraîner au plan économique,
  • de nouveaux bruits de bottes, encore plus insistants en Ukraine,
  • GOOGLE qui se positionne en structure tentaculaire de manière à couvrir tous les aspects de notre vie sans nous en demander l’autorisation,
  • Les négociations avec la Grèce qui, si elles avancent, ne permettent pas d’augurer un avenir serein pour le peuple grec,
  • la pression du FMI sur le Portugal,
  • L’attitude du gouvernement allemand vis-à-vis de la France pour qu’elle adopte les 3% de déficit du PIB,

Et, comme je suis en vacances, mon information est un peu… parcellaire !!!

Alors, au hasard de ma veille sur Internet et en cherchant la définition du mot HEGEMON, j’ai lu sur Wikipédia des informations sur Antonio Gramsci… étonnantes d’actualité dont cette phrase que je livre à votre réflexion.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Antonio Gramsci, voir l’information sur Wikipédia.

 

Personnellement, j’ai la volonté d’être optimiste.

Bonne fin d’après-midi mes amis.