La phrase du jour ( J – 41)

De Steve Job qui s’y connaissait sans doute un peu dans l’art de générer des nouveautés :

« Ça n’a pas de sens d’embaucher des gens intelligents et puis de leur dire quoi faire.

« Nous embauchons des gens intelligents pour qu’ils nous disent quoi faire ».

Bon, n’est évidemment pas Steve Job qui veut… et le réflexe premier de nos managers 1.0 est, la plupart du temps, de recruter des femmes et des hommes à tout le moins à leur égal, voire même un peu ternes de manière à ne pas se retrouver dans leur ombre…

Le monde politique regorge d’exemples de ce genre et je ne vous ferai pas l’affront de vous citer des noms  Smiley très petit

J’ai ainsi rencontré dans ma carrière une personne qui assumait un poste de direction et compensait son physique ingrat par une forme de management disons ‘autoritaire’. Elle avait même poussé le mimétisme jusqu’à engager d’autres personnes dans sa garde rapprochée, dont le physique était au moins aussi ingrat que le sien ; l’image générale en était surprenante !!!  Pauvres femmes qui en plus de devoir être brillantes (mais vous l’êtes toutes n’est-ce pas ♥♥♥) se doivent d’avoir un physique à la hauteur de leur intelligence.

Cela me rappelle aussi, dans une vie antérieure, un boulot pour lequel j’ai été engagé comme responsable administratif et financier avec pour mission de redresser les finances particulièrement délabrées. La Directrice était une infirmière et elle a pris le risque d’engager quelqu’un de nettement plus compétent qu’elle sur les plans administratif et financier prenant en cela le risque de se voir supplantée dans son rôle d’autorité.

Respect.

A l’inverse, dans l’administration, on recherche à recruter des éléments brillants et, dans le même temps, on multiplie les procédures, les règles, les dispositifs dans l’objectif , louable sans doute, est d’éviter les dérapages…. Et donc, ces cadres compétents se trouvent en permanence barrés par des procédures sclérosantes…

Antinomique n’est-il pas ?

J’invite alors toutes les personnes en charge de responsabilités dans nos entreprises à réfléchir à la stratégie à mettre en oeuvre pour recruter (et aussi retenir) les meilleurs éléments, ceux qui leur seront fidèles et apporteront le meilleur d’eux-mêmes.

Aujourd’hui, l’évolution des connaissances et des technologies est tellement rapide que les entreprises doivent, en permanence, disposer des compétences les plus pointues dans tous les domaines et, pour ce faire, s’associer les meilleurs éléments.

Aujourd’hui aussi, les générations Y et Z vont clairement monnayer leur intelligence et leur force de travail en termes de satisfaction au boulot… je vous invite à visionner cette vidéo

Et les managers 1.0 vont transpirer.

Bon dimanche mes amis.

 

 

L’IFAPME engage un conseiller pédagogique ( J – 114 )

Logo de l'IFAPME

[box type= »warning »] Au vu du prochain départ à la pension d’un Conseiller Pédagogique […], le Comité de direction a décidé de pourvoir par appel externe à l’emploi de :

CONSEILLER PEDAGOGIQUE (H/F)

responsable principalement des formations relatives aux professions intellectuelles et de la gestion des PME à la Direction Formations et Alternance (contrat d’emploi à durée indéterminée – temps plein ̶ rang A5/1). Le profil de fonction détaillé et les modalités de candidature (clôture le lundi 25/01/2016 (minuit)) se trouvent sur le site de l’IFAPME (en suivant ce lien)

L’annonce sera également diffusée sur le site du « Forem » et dans Références.

Vous pouvez aussi télécharger directement le profil complet en suivant ce lien

Plus d’infos ?  Anne-Michelle BERNARD – 071 / 23.21.67. [/box]

Une première tentative avait été faite avant les congés de fin d’année, il s’agissait alors d’un recrutement interne et personne ne semblait disposer du profil demandé.

Voici donc qu’est lancée la procédure de recrutement externe pour me remplacer… J’espère qu’elle pourra se dérouler rapidement afin que je puisse transmettre un maximum d’informations à la personne qui me succédera.

Alors, voici déjà quelques éléments.

En tant que conseiller pédagogique, je m’occupais de la formation pour les métiers suivants :

Agent immobilier,

Expert immobilier,

Courtier en assurances,

Conseiller en gestion du personnel,

Détective privé,

Détective privé spécialisé en assurances.

Auxquels il conviendra d’ajouter sans doute les comptables et experts comptables ; cela étant, la Direction générale de l’IFAPME se réserve évidemment le droit de réorganiser l’attribution des métiers entre les différents conseillers pédagogiques.

Je vous avoue que j’ai eu beaucoup de plaisir à aborder ces matières toutes passionnantes et porteuses d’emploi principalement indépendant. Malheureusement, mon implication dans le suivi de ces diverses professions a été beaucoup trop court (j’ai en effet commencé au 1er janvier 2014 seulement) pour que je puisse pleinement en appréhender tout l’intérêt.

Ce sont des domaines en profonde évolution et dans lesquels il y a de très nombreux contacts intéressants à nouer avec des formateurs, des professionnels, les représentants du secteur,… mais aussi des développements pédagogiques à proposer, des évolutions numériques à maitriser (ne dit-on pas que les métiers d’assureur, de comptable, d’agent immobilier pourraient disparaître dans les prochaines années (Uberisation) ?), …

La personne qui sera choisie aura le plaisir de s’inscrire dans une collaboration avec l’équipe des autres conseiller(ère)s pédagogiques au sein de la Direction Formations et Alternance, avec l’aide des collègues méthodologues, chef(fe)s de projets, chargé(e)s de mission et les collaboratrices et collaborateurs administratifs,… dans une chouette ambiance de groupe.

Je suis évidemment à votre disposition pour répondre à toute question que vous vous poseriez… N’hésitez pas à me contacter ( 0477 89 17 01).

 

 

Step by step

Il me revient que, dans une vie antérieure, alors que j’avais remis ma démission dans un boulot, j’ai attendu plusieurs mois avant de savoir qui allait me remplacer. C’est finalement un mois avant la date d’échéance que j’ai connu celui qui allait me succéder… Drôle de sentiment.

A l’inverse, dans un autre métier, j’ai pu partager pendant juste un mois avec la personne que je remplaçais pour assurer la transition… Vachement compliqué, ma nouvelle mission était en effet très complexe et j’ai du tout créer par moi-même.

Sachant que, dans cette période de crise, les budgets de la Région wallonne ne permettent pas de remplacer les agents qui partent, je me demandais si je serais remplacé.

Et mes collègues se le demandaient encore plus que moi ; ils se voyaient déjà se partager mon boulot.

Le personnel de l’Institut vient de recevoir un mail signalant que : « Au vu du départ à la pension d’un conseiller pédagogique, le Comité de direction a décidé de lancer un appel à candidature interne pour pourvoir au poste de : « Conseiller pédagogique » (H/F) responsable principalement des formations relatives aux professions intellectuelles et de la gestion des PME à la Direction Formations et Alternance ».

Ne vous précipitez pas mes amis… il s’agit d’abord d’un recrutement interne.

J’ai alors nettement pris conscience que :

  • les choses avançaient vraiment,
  • je pourrais transmettre à ma (mon) successeur (et c’est là que je me demande quel est le féminin de successeur ???),
  • je devrais vraiment laisser la place.

Tout cela fait partie d’un processus qui se déroule largement en dehors de moi… Mais il marque la marche vers la fin de ma carrière professionnelle.

Un sentiment de soulagement et d’enthousiasme à l’idée de mettre quelqu’un au courant, de transmettre…

A très bientôt mes amis.