Un défi pour les futurs pensionnés !!!

 « Le propre des hommes vieillissants, c’est d’accuser les choses d’avoir changé et surtout empiré, alors que ce sont eux qui ne les regardent plus avec les mêmes yeux. Et le reproche qu’ils font aux années, c’est de n’avoir rien figé des enchantements d’autrefois. Ainsi, la race du « laudator temporis acti  » (*) est innombrable et risible son aigreur ».

Arthur Masson dans ‘Toine retraité’, page 245

Je souhaite vraiment à tous les (futurs) pensionnés de pouvoir ‘brûler leurs vaisseaux’ et ne pas sans cesse se retourner vers un passé qui ne reviendra plus

(*) Le ‘Laudate Temporis acti’ est l’adorateur du temps passé ( Horace – Voir dans Wikipédia – dans ‘L’art poétique’)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.