Un joli mot : crapoteux

Lu dans le livre ‘Ce qui nous relie’ de Alexandre LACROIX à propos d’une interview de Julian Assange de Wikileaks quant au pouvoir de l’entreprise :

Certes, cette dénonciation est facile, un brin potache, néanmoins, il est clair que la logique de la conspiration, soit de la fragilisation des grandes organisations par la publication de leurs secrets crapoteux s’applique aussi aux multinationales.

CRAPOTEUX : très sale, crasseux, très mauvais, sordide.

C’est beau la culture hein ???

Bon dimanche mes amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.