Une devise pour ce week-end

« Bien écouter, c’est presque répondre. » 

Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues 1715-1747 écrivain et moraliste français ; si vous voulez en savoir plus sur le marquis de Vauvenargues, je vous propose de consulter WIKIPEDIA.

Le marquis de Vauvenagues
Le marquis de Vauvenagues

 

 

 

 

 

 

Je me souviens d’un prof que j’avais en humanités (dans les années 60 bien entendu 😉 !!!) ; il s’appelait Jacques Bury (je ne me souviens plus exactement de l’orthographe de son nom et si un de mes lecteurs se souvient de lui, je serais heureux de recevoir des infos) et avait développé l’art d’écouter à un niveau que je n’ai plus jamais rencontré depuis. Lors de réunions, il prenait rarement la parole mais écoutait, en regardant toujours la personne qui s’exprimait avec une attention qui se lisait sur son visage ; en fin de réunion, il était capable de résumer tous les débats en citant, presque textuellement, les paroles des différents intervenants. Et pourtant, il ne prenait pas de notes. Après qu’il se soit exprimé, il n’était plus nécessaire d’ajouter quoi que ce soit !!!

Il m’avait tellement impressionné que j’ai décidé d’appliquer sa technique… Vraiment pas simple dans notre monde à la fois hyper connecté, soumis à un flot incessant d’informations et dans lequel, si l’on veut que ce que nous avons à dire soit entendu, il convient de parler, en même temps que les autres et plus fort qu’eux… et c’est ainsi que des décisions se prennent !!! dans un grand brouhaha.

Il me revient une réunion durant laquelle, j’avais plus ou moins 10 minutes pour présenter un sujet particulièrement délicat en ce compris le temps des questions et réponses… Durant celui-ci, j’ai entendu une considération fausse mais mon temps de parole était dépassé et j’avoue n’y avoir pas prêté beaucoup d’attention. Plusieurs semaines plus tard, ma Directrice m’a soutenu que cela correspondait à la décision prise. Les intervenants n’avaient pas écouté et leur souvenir était erroné.

Ecouter demande des efforts :

  • se taire quand on a envie de parler en même temps que les autres,
  • s’assurer que l’on a bien compris,
  • demander des éclaircissements,
  • montrer que l’on écoute réellement en le manifestant par des gestes  et des attitudes,
  • accepter de ne pas consulter son smartphone ou ordinateur pendant les réunions (et surtout ne pas répondre au téléphone pendant que quelqu’un d’autre parle !!!),

Faisons cet effort et vous verrez que la communication entre les personnes s’en trouvera nettement améliorée.

Pour ma part, j’écoute le chant des oiseaux dans notre bois… c’est furieusement reposant.

Bon samedi mes amis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.