Une réflexion pour ce week-end

« L’avenir est difficile ; toutes nos industries sont concurrencées par des pays qui paient leurs salariés moins cher, mais qui commencent à maîtriser nos techniques […] le pétrole ne peut que renchérir, car il va redevenir rare… la montée du Tiers-monde […] Bref ! Des dangers il y en a partout…Nous n’arriverons plus jamais à avoir un système monétaire équilibré et fiable… Il y a des dangers de protectionnismes ; qui dit protectionnisme dit nationalisme, violence, cela a conduit à la guerre. 
« Devant tout cela, la France a besoin d’un vaste projet qui trouve assez d’écho pour qu’on puisse gouverner avec l’approbation, l’attente de 70% de l’opinion. C’est de cela qu’on aurait besoin.
« Au lieu de cela, on se partage sur des broutilles ou des appétits… Cela est sinistre.
« Je suis de ceux qui rappellent qu’il y a un avenir à préparer ; mais pour l’aborder, il faut plus de force dans la description du projet.  »
Cette phrase a été prononcée par Michel Rocard (1930-2016), personnage politique socialiste français, icône de la pensée politique, s’exprimant en 1978, Radioscopie, France Inter à la veille d’une élection générale (perdue par la gauche) ; plus d’information sur WIKIPEDIA.
Elle reste terriblement d’actualité près de 40 ans plus tard.
Et on n’a toujours pas appris grand chose de notre histoire…
C’est quand que l’on se met vraiment en route pour créer un vrai projet collectif ?
Je remercie comme d’habitude mon ami Michel Sparer de Québec qui nous trouve tous les jours des pépites de ce genre. Merci Michel pour alimenter notre réflexion.
Bon vendredi mes amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.